Le guide des prénoms

Un prénom pour la vie de Pierre Le Rouzic

À partir de la quinzième et de la seizième semaine, il est possible de connaître le sexe du bébé. Dès lors, les parents impatients de savoir s’ils auront un petit garçon ou une petite fille peuvent s’atteler à la recherche du prénom de l’enfant. Pas toujours simple, alors suivez ces quelques pistes.

L’art de choisir le prénom de votre bébé

Au moment d’envoyer le faire-part de naissance qui mentionnera le prénom de l’enfant, il faudra qu’il soit choisi de façon certaine : les parents ne devront plus tergiverser ! Me concernant, avant même que je tombe enceinte, j’avais déjà des idées précises. Cependant, je devais aussi tenir compte de l’avis du papa. Les avis des deux grands-parents n’ont été pris qu’à titre consultatif : heureusement que la décision finale revient entièrement aux parents !

Toutefois, certaines règles seront à observer lors de la sélection du prénom du futur bébé. En effet, ne surtout pas oublier que l’enfant portera son prénom à vie. C’est pourquoi il faut prendre le temps de bien le choisir. Pour ce faire, en premier lieu, j’ai tenu compte du nom de famille. Et vu que notre patronyme est exceptionnellement long, un prénom court s’imposait. Par ailleurs, pour chaque possibilité de prénom, j’ai vérifié que la combinaison du nom et du prénom était harmonieuse, avec une bonne consonance.

On peut faire de même également avec les initiales. Ce qu’il faut surtout éviter est d’obtenir des associations cocasses comme PQ ou encore WC, si vous ne voulez pas que votre enfant soit l’objet de raillerie et de moquerie dans les cours de récréation. Par ailleurs, quand bien même, vous vouez une grande passion à une célébrité ou à un sportif renommé, de grâce, ne faites par porter le prénom Zinedine ou Elvis à votre enfant.

Des idées de prénoms pour bébé

La Bible des prénoms de Florence Le Bras

Mais passons maintenant au choix du prénom individuel de l’enfant. Chaque année nous arrive son lot de prénoms à la mode. Ainsi, si vous voulez être tendance pour 2014, appelez votre fille Emma, Manon, Inès, Jade ou Louise. Pour les heureux parents d’un petit garçon, ce sera Lucas, Nathan, Jules, Gabriel et Thomas. Le seul inconvénient avec ces prénoms, c’est que beaucoup de parents les choisissent. Pour éviter que ma fille se retrouve sans arrêt avec des copines portant le même prénom ou qu’elle ne s’appelle comme trois de ses cousines, j’ai préféré un prénom plus original pour ma fille.

Pour les parents en manque d’inspiration, certains prénoms sont des grands classiques. Ces derniers sont généralement indémodables et sont très sollicités de génération en génération. Je ne sais pas vous, mais j’ai toujours eu un faible pour Marie, Céline et Jeanne. Et côté masculin, je craque pour Hugo, Antoine et Charles. Bref, je privilégie les prénoms d’origine typiquement française.

Mais tout est question de goût, puisque ma collègue de bureau préfère par exemple les prénoms américains. Ainsi, elle a appelé ses deux garçons Ethan et Jeff, et sa petite fille Savannah. En outre, je trouve également mignons les prénoms espagnols comme Carmen, Raquel, Alejandro et Javier. Et si vous êtes sensible au charme des "latin lovers" italiens, optez pour Enzo, Paulo ou Matteo, si vous avez un "bambino", tandis que Rebecca, Sofia ou Chiara sera parfait pour une "bella".

Écrit par Lilou le dans Pratique

Diffuser sur les réseaux

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : t9jwmnc348